VietNam – suite et fin

Au total  nous passons 13 jours au VietNam, que nous parcourrons du Nord au Centre.
Après Pleiku nous bifurquerons vers le Cambodge.

Dimanche 19 novembre : d’Hanoï à Vinh – 426 km
Lundi 20 novembre : de Vinh à Hue  – 479 km
Mardi 21 novembre : de Hué à  Hoï An  289 km
Mercredi 22 novembre : de Hoï An  à Pleiku 335 km

Ces derniers jours, surtout à partir du  20 novembre, sont marqués par des pluies violentes et continues qui font suite au passage du typhon Damrey 10 jours plus tôt. Le typhon a frappé le centre et le sud du pays. Près de 100 personnes ont péri dans des inondations et glissements de terrain. Entre autres, la ville d’Hoï An classée au patrimoine de l’Unesco a été très touchée ainsi que la campagne environnante.

P1100379P1070183Dimanche 19 novembre : Vinh
Nous devons bivouaquer sur la plage.
Un rêve non ?
Bernard, un copain du raid fête son anniversaire et nous a tous invité à l’apéro. En quête d’un cadeau notre petite équipe est très fière d’avoir trouvé un beau et gros gâteau d’anniversaire.
Le ciel est menaçant et le vent s’est levé. Quand nous arrivons au Way Point du bivouac il n’y a personne et il fait nuit noire. La marée montante recouvre la plage…

Déception !

En face il y a un hôtel, un de ces hôtels Chinois sans âme, le Muong Thanh Cua, et bien sûr, les voitures du raid sont déjà garées sur le parking …

C’est le grand hôtel, là en plein milieu …16649514_1375291875867838_2639186539874620110_n
Résignés nous allons à l’accueil voir s’il reste des places.
Bernard, qui a migré lui aussi, a, avec l’aide de Viet, loué la salle de Karaoké pour l’occasion transformée en salle d’anniversaire. Nous passons une excellente soirée.

P1100336

P1100341
Bernard qui prend une année
P1100343
Un petit gâteau qui rend heureux !

Hué

Nous arrivons à Hué sous une pluie battante. Nous sortons le soir en tuck-tuck-vélo pour trouver un petit resto sympa dans le centre de la ville nouvelle et nous mangeons  les traditionnels nems, un délice, au Kangaroo, très local malgré son nom.

Durant tout le repas la pluie ne cessede tomber et au retour notre tuck-tuck-vélo avance dans l’eau jusqu’à mi- roues. La vue de l’hôtel au matin du 21 novembre ne laisse présager rien de bon.

P1100390La visite de Hué semble compromise par le niveau des eaux. Mais le bus vient bien nous prendre devant l’hôtel, avec une bonne heure de retard il est vrai.

P1100395P1100401

Capitale des Nguyen, les seigneurs du Sud au XVIe siècle, Hué devint la capitale du Viêt Nam tout entier en 1802. Cette ville a beaucoup souffert des guerres qui ont agité le pays, mais depuis qu’elle est inscrite à l’Unesco elle est peu à peu restaurée.

Nous traversons la rivière des parfums, song Huong, qui coupe Hué en deux parties, nous visitons la cité impériale,

P1070196P1070204P1070222P1070225P1070247P1070250P1070253P1070260P1070263P1070303P1070307

P1100415
même si par moment cela nous demande un effort.

P1100429P1100430P1100433P1100438P1100442P1100447

  • le Tombeau de Khai Dịnh lieu de sépulture de l’avant-dernier empereur du Viêt Nam.P1100469P1070374P1100470P1100482P1070344P1100476et un petit artisanat de fabrication de chapeaux pointus et de batons d’encens.P1100486P1100489P1100490Le déjeuner fut agrémenté de musique traditionnelle jouée par trois musiciennes sur un monocorde le dan dôc huyên, une cithare à 16 cordes le dan tranh  et de petites percussions, qu’on pouvait penser en porcelaine, dont le nom nous échappe.P1100499P1100496

Hoï An

Hoï An fait partie de nos regrets.
Nous n’avons pas su prendre le temps de visiter cette ville exceptionnelle.

Elle était encore marquée par les inondations des jours précédents et à 21 heures lorsque nous sommes arrivés dans le centre historique les lumières s’étaient déjà toutes éteintes, les boutiques fermées et les rues en bordure de rivière barrées.

Reste notre diner pris en très agréable compagnie. 

P1100518

De Hoï An à Pleiku 22 Novembre

Nous traversons des zones sinistrées par le typhon des semaines précédentes. Glissements de terrains, rivières aux eaux boueuses, travaux de remise en état des routes.

gros éboulementsPeu à peu le soleil revient, timide d’abord.
A nos pique-niques mouillés des jours précédents succèdent des moments plus agréables d’échange.

Nous cherchons le nom de cette plante médicinale, si vous avez une idée

Nous constatons une fois de plus que la gent féminine motorisée se protège de la poussière avec des masques impressionnants parfois même des cagoules complètes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Notre périple au VietNam touche à sa fin.
Ce sont les dernières images volées.
Entre Pleiku et la frontière Cambodgienne s’étend une zone de culture de café et les grains sèchent à même la route dans les villages traversés.


Puis ce sont les adieux avec Viet notre guide Vietnamien.
P1100591

Nous entrons au Cambodge

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s